Mercredi, 30.07.2014

Madagaskar: Septembre 2013 à juillet 2014

Meinrad Ackermann nous a envoyé début mai de splendides clichés d’un jeune gypaète barbu qu’il avait eu la chance d’observer dans la vallée de Weisstannen. On reconnait sur la photo les manilles qui permettent de distinguer chaque individu parmi les gypaètes. Nous avons donc pu clairement identifier Madagaskar. Tout comme son compagnon d’alors, Sardona, Madagaskar est revenu cette année au lieu du relâcher, et ce déjà brièvement après la mise en liberté des jeunes gypaètes de cette année (Noel-Leya et Schils).

Une fois Madagaskar, désormais âgé de trois ans, a atterri juste à côté de Sardona sur un rocher. Les comparer a montré un élément intéressant : le plumage sur la poitrine de Madasgaskar brillait comme de l’argent alors que celui de Sardona paraissait être rouillé. La couleur rougeâtre de Sardona est dû aux bains qu’il a pris dans de la boue contenant des oxydes de fer. Nous espérons pouvoir revoir Madagaskar également à l’avenir dans la région de Sargans.