Samedi, 29.11.2014

Noel‐Leya: Août à Novembre 2014

Le gypaète barbu Noel-Leya s’était parfaitement développé durant les premiers mois de son existence. Mais plus tard, nous avons dû donner un coup d’aile au jeune vautour, afin qu’il puisse continuer à se déplacer de façon autonome. Mais revenons en arrière et expliquons : en août le jeune mâle avait poussé ses explorations jusque dans le canton de Schwyz ; en septembre et en octobre il avait visité l’Engadine, l’Oberland bernois et le Valais. Début octobre Werner Scheuber, qui le découvre dans la région du Säntis, réussit à tirer un cliché de Noel-Leya. 

Mais en novembre, l’oiseau cesse tout d’un coup ses vols à longue distance. L’émetteur satellite montre que l’oisillon ne se déplace plus. Nous ne tardons pas d’alarmer le garde-faune Gieri Derungs. Et effectivement, ce dernier retrouve Noel-Leya, assis sous un sapin à proximité de Disentis. Derungs réussit à rattraper  le jeune oiseau affaibli. Le vétérinaire Martin Wehrle examine très attentivement Noel-Leya au Parc animalier et naturel de Goldau. Heureusement il ne décèle pas de maladies graves. Comme d’autres jeunes animaux avant lui, Noel-Leya a probablement eu des problèmes pour trouver assez de nourriture après les premières chutes de neige. Noel-Leya devrait reprendre ses forces dans les semaines à venir. Dès que les circonstances s’y prêteront, nous relâcherons Noel-Leya pour la seconde fois. Nous nous ferons un plaisir de vous rapporter les péripéties de cette seconde mise en liberté.