Samedi, 29.11.2014

Schils: Août à novembre 2014

Le gypaète barbu Schils a bien géré son chemin vers l’indépendance. Déjà au mois de septembre il se déplace tant dans les Alpes autrichiennes que françaises. Durant les mois d’octobre et de novembre Schils visite surtout la Suisse, en particulier l’Oberland bernois, le Valais et la Suisse centrale. Melanie Weber, qui début novembre observe des bouquetins, va vivre une rencontre peu banale qui l’impressionne beaucoup. Elle remarque soudainement une grande ombre volante au dessus d’elle. En levant la tête, elle aperçoit Schils en train de planer en cercles.

L’émetteur satellite de Schils fonctionne parfaitement. Le 28 septembre, par exemple, il nous a livré 238 localisations. Cette foule de données nous permet de reconstruire par le détail le parcours emprunté ce jour-là. Schils s’est rendu sur ce vol d’une distance de 162 kilomètres du Valais dans l’Oberland bernois. La vitesse moyenne de vol ne comportait que 24 km/h, pour un gypaète une navigation paisible, puisque la vitesse de pointe se situe vers les 40 km/h. Cependant Schils était presque tout le temps en train de voler entre 10 et 16 heures.  Les localisations que nous avons reçues de fin octobre à la mi-novembre nous ont fait plaisir, car Schils séjournait alors souvent dans le district franc fédéral de Huetstock. Et c’est exactement dans cette région (voir le point sur la carte) que nous relâcherons l’année prochaine des gypaètes, les premiers de leur espèce en Suisse centrale. Nous espérons évidemment pouvoir repérer Schils de notre poste d’observation à l’avenir.